TOP 10 DES MEILLEURS FILMS TUNISIENS?

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

1) Noura rêve

Le film  »Noura rêve » a obtenu le Tanit lors des JCC session 2019 et le prix de la meilleure actrice décerné à Hind Sabri pour son rôle principal. Le film est basé sur des faits réels. C’est l’histoire d’une mère de famille qui a la charge de ses trois enfants durant l’incarcération de son mari. Lassée de son quotidien elle entame une procédure de divorce pour retrouver son amant. Les choses tournent quand le mari sort prématurément de prison.

2) Porto Farina

Comédie dramatique d’Ibrahim Ltaief tournée à Ghar El Melh ayant pour principaux acteurs ( Mohamed Driss, Fatma Ben Saidane, Wajiha Jendoubi, Jamila Chihi, Mohamed Ali Ben Jemaa et Mohamed Sayari). C’est l’histoire d’une famille nombreuse réunie pour célébrer le mariage arrangé de leur fils avec sa cousine Sarah afin de préserver l’héritage de la famille. Durant les préparatifs, les anciennes tensions refont surface.

3) Fataria

Ce film du cinéaste Walid Tayaa retrace le quotidien de citoyens pendant la période dictatoriale avant la révolution de 2011, à travers 4 histoires différentes. Le film a réuni Jamel Madani, Sabah Bouzouita, Issa Harrath, et Rim Hamrouni.

4) Guirra

Dans les salles depuis le 4 décembre 2019, le nouveau film de Fadhel Jaziri  »Guirra » rassemble les acteurs Taher Issa Belarbi, Sarra Hannachi, Ali Jaziri, Emna Jaziri, Haythem Hdhiri, Moez Ben Taleb. Il transpose le parcours d’un prédicateur qui prétendait lutter contre les injustices mais qui en réalité se sache derrière la peau d’un tyran sanguinaire.

 

5) Dachra

 »Dachra » est le premier film d’horreur 100% tunisien d‘Abdelhamid Bouchnak. Ce long-métrage a su se distinguer dans plusieurs festivals internationaux. Le film raconte l’histoire d’une jeune étudiante Yasmine qui tente avec ses amis, Walid et Bilel, d’enquêter sur le cadavre d’une femme mutilée qu’ils ont découvert. Ils se retrouvent perdus dans un village au milieu de nulle part.

6) Un fils

Bientôt dans les salles, le film de Mehdi Barsaoui a été sélectionné dans la section  »Orrizonti » du Festival du cinéma de Venise. Il a réuni à l’écran les acteurs Sami Bouajila, Najla Ben Abdallah, Nooman Hamda, Slah Msaddak, Mohamed Ali Ben Jemaa et Youssef Khemiri.

C’est l’histoire d’une famille tunisienne moderne (Fares et Meriem avec Aziz leur fils) issue d’un milieu privilégié. Lors d’une virée dans le sud de la Tunisie, leur voiture est prise pour cible par un groupe terroriste et le jeune garçon est grièvement blessé et doit subir une greffe du foie. Lors des analyses du sang l’on découvre que Fares n’est pas le père de Aziz.

7) Un divan à Tunis

Bientôt dans les salles, ce film de Manele Labidi se présente comme une comédie sociale sur la Tunisie post-révolutionnaire. C’est l’histoire de Selma Derwish, 35 ans qui, après avoir exercé en France, ouvre son cabinet de psychanalyse dans une banlieue populaire de Tunis. Les débuts sont épiques, entre ceux qui prennent Freud et sa barbe pour un frère musulman et ceux qui confondent séance tarifée avec « prestations tarifées ». Mais au lendemain de la Révolution, la demande s’avère importante dans ce pays schizophrène. Alors que Selma commence à trouver ses marques, elle découvre qu’il lui manque une autorisation de pratique indispensable pour continuer d’exercer.

8) Tlamess

Ce film d‘Ala Eddin Slim est nommé pour les Prix Fipresci, Prix SACD ,Prix Illy et Label Europa Cinema. Bientôt dans les salles, le film a mis en scène Abdullah MiniawySouhir Ben AmaraKhaled Ben Aissa.

Synopsis: Après le décès de sa mère, un jeune soldat tunisien rentre chez lui. Il abandonne alors l’armée et est recherché par les autorités. Après plusieurs altercations avec la police, il est grièvement blessé et se réfugie dans une forêt proche. Parallèlement, une jeune femme enceinte vit dans une luxueuse villa dans cette même forêt et fait la connaissance du soldat. Des événements étranges font surface.

9) Les Epouvantails

Actuellement dans les salles, le nouveau film de Nouri Bouzid fut le film d’ouverture des JCC 2019. Ce drame a regroupé Nouri Hajri, Afef Ben Mahmoud, Joumene Limam, Sondos Belhassen, Noomen Hamda et Ghanem Zrelli.

Synopsis: En décembre 2013, Zina et Djo, reviennent en Tunisie du front syrien où elles ont été séquestrées et violées. Zina a été séparée de son enfant de deux mois et Djo se découvrant enceinte se refugie dans un mutisme et ne parle de l’horreur syrienne que dans son prochain roman « violée ».
Nadia, avocate, et Dora, médecin humanitaire, les accompagnent dans leur dure et longue reconstruction; freinée par la violence de proches, du regard tenace des réseaux sociaux, et de mal être.

10) Avant qu’il ne soit trop tard

Ce film de Majdi Lkhdhar a été projeté lors des JCC 2019. Le casting a réuni Raouf Ben Amor , Rabia Ben Abdallah, Majd Mastoura, Salma Mahjoubi, Kamel Touati et Afef Ben Mahmoud. 

Le film raconte l’histoire de Ali un vieux et pauvre couturier qui passe son temps à la cherche d’un trésor introuvable dans une galerie souterraine de sa maison, jusqu’au jour où il se retrouve coincé avec sa femme et ses enfants sous les décombres suite à l’effondrement de leur maison. Il va essayer de s’occuper deux et de les protéger en les emmenant à l’abri dans la galerie souterraine secrète, en luttant et en cherchant Ie moyen pour les sauver avant qu’il ne soit trop tard.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Laisser un commentaire