Mekki Zidi : Il fut le Maître de tous ceux qui font aujourd’hui partie des « anciens » du secteur tunisien de l’énergie

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Si Mekki Zidi nous a quittés le week-end dernier

Décès de Mekki Zidi

Il a été inhumé dimanche à Haïdra, près de Kasserine, dans l’intimité familiale.

Il fut le troisième Tunisien à entrer à l’Ecole Polytechnique (X, promotion 1954), après ces deux autres grands disparus que furent Mohamed Ali Annabi (X 1929) et Mokhtar Latiri (X 1947).

Ceux qui ont eu la chance de le connaitre n’oublieront jamais sa rayonnante intégrité morale, sa rigueur et sa curiosité intellectuelles, son goût méticuleux du travail bien fait, toutes qualités que rehaussait une extraordinaire modestie et qu’un sens poussé de l’humour venait pimenter à l’occasion.

Il fut le Maître de tous ceux, dont l’auteur de ces lignes, qui font aujourd’hui partie des « anciens » du secteur tunisien de l’énergie. J’illustrerai par un seul exemple l’importance de sa contribution au développement du pays et son esprit visionnaire (écologiste avant l’heure !). C’est lui qui en 1968, prit l’initiative en tant que Directeur Général des Mines et de l’Energie, de lancer le projet de récupération du gaz associé au pétrole d’El Borma, gaz qui était jusqu’alors brûlé en pure perte au fin fond du Sahara, faute de débouché. Cela donna lieu à l’opération la plus rentable que la STEG ait jamais réalisée (et qui n’a pas fini d’apporter ses fruits jusqu’à aujourd’hui).

D’autres pourraient parler aussi de son rôle à la tête d’El Fouladh, de l’Office National des Mines, de l’ETAP, ou encore comme Secrétaire d’Etat auprès du Ministre de l’Economie nationale, dans le premier gouvernement Hedi Nouira (1970-1972).

Allah Yarhmou !

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Laisser un commentaire