Bourguiba : un père de la nation qui ne meurt jamais dans le coeur de ses enfants

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

Tunisie: 21 ans après son décès, l'héritage de Bourguiba est toujours  omniprésent - Tunisie

Par Sihem Bouzgarou – La vérité, seule l’histoire pourra la rétablir, si vérité, il y a! Et le juger,seul le tribunal de l’histoire le pourra! Quant à nos sentiments et nos appréciations par rapport à ce personnage que seuls les étrangers ont su apprécier – Mais nul n’est prophète en son pays, n’est-ce pas- ils nous appartiennent! Concernant l’identité tunisienne, s’il y a quelqu’un qui a cherché à la préserver, c’est bien Bourguiba! Contrairement, à d’aucuns, Bourguiba n’a pas cherché à nier les autres composantes de l’identité tunisienne!

Nous ne sommes pas seulement arabes, mais nous portons en nous les empreintes de toutes les civilisations qui ont traversé les siècles et imprégné le pays! Concernant l’islam, Bourguiba a privilégié l’ijtihad qui, seul, permet au Coran de s’adapter à la période contemporaine et aller de pair avec les progrès scientifiques et sociaux! Bourguiba a jugé que la Chariâ, qui est somme toute, un recueil de lois inspiré du Coran et établi par des hommes, il y a de cela presque quinze siècles, ne doit pas être sacralisée au point de concurrencer le Texte sacré lui-même!

Les hommes étant faillibles, leurs paroles, actes et actions ne peuvent être considérés comme des postulats imprescriptibles! Et surtout à chaque époque historique correspondent des interprétations inspirées de la réalité et du vécu des citoyens! Venons-en à la Grande Mosquée et à la supercherie que les adversaires de Bourguiba n’avaient jamais cessé de colporter ! Le rayonnement de la Mosquée Ezzitouna a bel et bien été enténébré par l’inanité des programmes enseignés, par l’outrecuidance et la morgue affichées par les cheikhs enseignant à la Grande Mosquée. D’ailleurs, bien avant la naissance de Bourguiba, les étudiants et certains cheikhs avaient appelé à la réforme de l’enseignement zitounien! Je vous renvoie, pour preuve de ce que j’avance, aux journaux de l’époque, à l’instar de l’Importun, (1906/1907) Al Mozeej qui s’était spécialisé dans la critique de la pédagogie des enseignants de la Mosquée, ou à la thèse de doctorat d’état du Dr Hmaida Enneifar, Le Discours religieux dans la presse tunisienne, à l’ouvrage du Cheikh Tahar Ben Achour, L’aube n’est-elle point éminente?, à l’essai de Lotfi Hajji, Bourguiba et l’islam, vous apprendrez que, contrairement à ce que les détracteurs de Bourguiba avaient colporté, la réforme de l’enseignement zitounien avait été appelé par certains cheikhs eux-mêmes, et que la Grande Mosquée ne représentait plus le flambeau de la science, comme elle le fut dans le passé! Quant à Salah Ben Youssef, un jour viendra où tous les Tunisiens sauront que la vie de Bourguiba avait été maintes fois menacée par les hommes de main de Ben Youssef et que finalement, entre les deux hommes le combat étaient celui de deux leaders qui s’opposaient pour une question de leadership! Ben Youssef avait bien profité de l’absence de Bourguiba, exilé au Caire, pour les besoins de la cause nationale, pour imposer son leadership et ses idées, alors que le Néo Destour, était bel et bien l’œuvre de Bourguiba!

Par ailleurs, Ben Youssef avait plusieurs fois essayé d’attenter à la vie de son vieux compagnon à titre d’exemple je citerai l’une de ses tentatives qui s’est, heureusement, soldée par un échec! Le 13 janvier 1956, à Redeyef, le sbire de Ben Youssef ne put se résoudre à appuyer sur la gâchette et Bourguiba eut la vie sauve! Un jour les historiens se pencheront sur l’histoire contemporaine, sauront séparer le bon grain de l’ivraie et apporteront leur témoignage sur la vie et l’œuvre de Bourguiba qui a eu le mérite d’avoir servi la nation sans calcul, ni opportunisme, il a su imposer des réformes que tous les dirigeants des pays arabes n’ont pas réussi à imposer, il a posé les bases d’une nation moderne ayant des institutions qui ont permis la continuité de l’État malgré les aléas de la révolution!

Sihem Bouzgarou

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Laisser un commentaire