LE 13 AOÛT … JOURNÉE NATIONALE DE LA FEMME TUNISIENNE .

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

La Tunisie fête deux journées dédiées aux femmes : le 8 mars ,journée internationale des femmes et le 13 aout date anniversaire nationale de la promulgation du Code du Statut Personnel instaurée en 1957 par le président Habib Bourguiba .

L’Histoire de la Tunisie est marquée par de nombreuses figures féminines ancrées dans la mémoire collective pour leur rôle politique importants  à l’instar d’Elyssa , de la Kahena ou encore de Aziza Othmana

Dés 1930 ,Tahar Haddad fût l’un des premiers à soulever la question du statut personnel des femmes, défendant l’égalité totale ,y compris en matière d’héritage .

Des lois égalitaires au niveau du droit de la famille ont été promulgués .L’article 21 proclame l’égalité entre les citoyens et citoyennes devant la loi ,sans aucune discrimination .L ‘article 34 garantit la représentativité des femmes dans les assemblées élues et l’article 40 accorde le droit à un travail exercé dans des conditions décentes et à un salaire équitable égal à celui accordé à l’homme .L’article 46 ,engage l’état à protéger les droits acquis ,à les soutenir ,à les améliorer ,  à instaurer un principe de parité et à éradiquer les violences faites aux femmes .

En 2007,le président de l’époque Zine El Abidine Ben Ali renforce la législation et adopte le projet du droit au logement au bénéfice de la mère ayant la garde des enfants ainsi que l’âge minimum au mariage à 18 ans pour les deux sexes .En 2015 ,une autre loi permet aux femmes de voyager avec leurs enfants mineurs sans avoir à demander l’autorisation du père .

En 2017,le président Béji Caid Essebsi a aboli une circulaire (1973) interdisant le mariage des femmes avec des non-musulmans .Une loi historique a aussi été votée ,renforçant  la protection des femmes victimes de violences ainsi que l’abolition de certaines dispositions obligeant un violeur d’épouser sa victime mineure pour éviter les poursuites à son égard.

Il est de notoriété publique que la Tunisie a toujours été à l’avant-garde des pays arabes et musulmans en matière des droits des femmes.

Néanmoins les tensions autour de la condition féminine en Tunisie existent encore car avec l’arrivée des islamistes au pouvoir ,les acquis de la femme se sont vite révélés menacés, profondément attaqués dans ce qu’ils portent comme valeurs universelles de justice et d’égalité .Les courants islamistes et conservateurs   semblent plus inquiets de la façon vestimentaire des femmes que d’élaborer un programme économique efficace pour le pays . Le sujet sur le partage équitable de l’héritage  demeure sensible auprès de l’opinion publique car la plupart pense que cela va à l’encontre de la religion .Affaire à suivre car le débat est encore ouvert.

Une véritable bataille est engagée sur la question identitaire  ,les femmes poursuivent la résistance pour éliminer toute forme de discrimination : elles sont présentes dans des associations militantes ,dans les ONG très pointues dans les questions juridiques,  dans la centrale syndicale UGTT ,les coordinations des parties politiques ,sans oublier leur présence dans les réseaux sociaux ,les blogs ,les médias là où s’exerce une liberté d’expression féministe :une liberté qui ne fait que raviver la conviction de leur liberté ,à l’égalité et à la vie économique et politique .

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
Partager.

Laisser un commentaire